Bière « La Rousse » Brasserie du Mont-Blanc

Vous aimez ? N'hésitez pas à partager....

brasserie du mont blanc la rousse

“La Rousse”, la bière ambrée de la Brasserie du Mont Blanc

Ayant passé quelques années à taquiner les sommets de Savoie et Haute-Savoie, je peux vous assurer que cette bière m’interpelle. En effet, rien que le nom de la brasserie : Brasserie du Mont-Blanc ! Rien que de l’écrire, je peux ressentir le froid sur mes joues en montant sur le télésiège des Planards. Je peux sentir la pureté du vent qui me fait plisser les yeux tout au long de ce trajet au-dessus des sapins. Et la vue est imprenable sur l’Aiguille du Midi…. [Soupirs nostalgiques] ! Oups, je m’égare 😉. Revenons à notre dégustation.

Dégustation et avis de la Rousse

Cette Bière s’appelle donc “La Rousse”. Je m’attends  typiquement à une bière de couleur légèrement rouge, peu alcoolisée avec des notes réglisse, noisette ou caramel. Je suis donc assez surprise par cette bière foncée, qui s’apparente plus à une Ambrée, et pour cause : C’est une Ambrée… En effet, c’est mentionné en tout petit, sur l’étiquette, tout juste sous l’inscription « La Rousse ».

Cette bière annonce 6,5°. L’attaque se fait sur des notes très franches de caramel et de biscottes grillées. C’est un assemblage de 3 malts qui en fait une boisson dense, qui se déguste, mais qui ne désaltère pas !

J’ai dégusté cette bière avec un plateau de fromages composé de comté aux fleurs, d’un fromage demi-sec de Brebis et enfin de gruyère Suisse. Je vous recommande vivement cette association, avec un pain des Alpes artisanal (90% de Seigle) qui relèvera l’assemblage des 3 Malts.

La Brasserie du Mont Blanc

Allez, parlons un peu de cette brasserie hautement réputée !

Tout d’abord, si vous ne le saviez pas, cette brasserie, ne surfe pas sur la « mode de la bière ». En effet, elle est née en 1821, à Sallanches (pour la Géographie, c’est facile, Sallanches, c’est fort fort lointain, au pied de la chaine des Aravis, près de Saint Gervais, en face du Mont-Blanc) par Monsieur Rabenak. A l’époque il brassait 6 500 litres par an. Il y avait 8 brasseries installées au cœur du massif Alpin.

L’attractivité de ce lieu est due à deux  éléments:

  1. En grande partie à la qualité de l’eau pour la fabrication
  2. La proximité des Glaciers pour une conservation optimale des breuvages

La Brasserie passera de main en main jusqu’en 1911. C’est en effet, à cette date qu’elle prendra le nom de « Bière du Mont-Blanc ». Elle fermera ensuite ses portes en 1966 et sera relancée par Sylvain Chiron, 30 ans après. Désormais, c’est plus de 40 000 Hectolitres qui sont brassés à la Motte Servolex (près de Chambéry) mais toujours réalisés avec l’eau des Glaciers !

Bonne dégustation, et comme on dit en Savoie : « Si quand y neige t’as trop chaud, c’est sûr, t’es encore à l’apéro ! » 😊

Anne

Vous aimez ? N'hésitez pas à partager....

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.