La bière, c’est quoi ?

Vous aimez ? N'hésitez pas à partager....

Commençons donc par découvrir les composants de la bière. Pour faire de la bière, (et c’est ça que j’apprécie) il ne faut pas des produits rarissimes ou une méthode ultra complexe…

Quatre ingrédients pour faire de la bière

De l’eau

Commençons simplement, rien de compliqué lorsque je vous dis que pour faire de la bière, il faut de l’eau

Du malt

Orge avant la récolte

                                             Brin d’orge avant la récolte

Un petit aparté pour bien comprendre: Le malt est issu de la germination de l’orge. On procède ensuite au nettoyage et calibrage de l’orge.

Ensuite, il y a plusieurs étapes :

  • L’orge trempée

D’abord, on fait tremper l’orge entre 16°C et 18°C pendant 5 jours.

On appelle ça l’Orge trempée. C’est ainsi que l’on obtient le Malt Vert.

  • Le touraillage

    Malte vert

                                                                              Malte vert

Puis une étape un peu plus technique, le « Touraillage ». Ce mot un peu barbare est une méthode qui consiste à faire sécher le Malt Vert pendant une journée entre 50°c et 80°c, puis à lui faire prendre un petit coup de chaud entre 80c et 85°c pendant 4h/5h. La torréfaction du café utilise ce même procédé. C’est à ce moment que l’on va constituer les arômes du malt mais aussi la couleur de la bière.

A ce stade-là, on obtient du Malt Touraillé.

On comprendra donc que pour obtenir :

  1. Une bière blonde, le Malt Vert devra être faiblement touraillé (70°c).
  2. Les bières rousses et ambrées sont obtenues avec des malts un peu plus dorés (type caramel) qui ajoutent aussi un goût particulier.
  3. Les bières brunes sont obtenues avec des malts bruns plus torréfiés, à 90°c, ce qui leur amènent une couleur plus foncée et des arômes spécifiques.

Pour finir, on obtient une bière blanche avec un malt de blé couplé avec du froment et légèrement torréfié.

Le dégermage

Enfin, L’ultime étape est le dégermage (on enlève les germes résiduels du malt touraillé) qui permet d’obtenir le Malt (qui sera mélangé aux autres ingrédients).

Houblon pour faire de la bière

                                          Le houblon

Du houblon

Il existe une multitude de houblons partout dans le monde. D’ailleurs, en France, nous cultivons 23 variétés différentes. Chaque variété permet la création d’une bière différente : fruitées, acide, amère… Avec des notes allant de l’agrume, au floral, en passant par le résineux, l’acide, l’épicée, le poivrée….

De la levure

Le choix de levure est très varié par conséquent c’est ce choix qui va donner les différents types de bières. On peut la trouver sous deux conditionnements : les sachets de levure sèche déshydratée, ou les packs de levure liquide. Chaque type de levure a ses propres caractéristiques de fermentation, d’atténuation et de goûts apportés.

Quelques exemples de levures les plus connues :
-Levure type S-33 : utilisée pour des bières de fermentation haute, de types bières d’abbaye ou bières spéciales belges.
-Celle de type US-05 : typiquement utilisée pour créer les bières américaines, fruitées et permet de faire ressortir les arômes houblonnées.
-Celle de type Safale S-04 : utilisée pour les bières anglaises, et qui fait également le bonheur des brasseurs pour créer les ales.
-Ou encore la levure type Safbrew WB-06 : Les bières blanches contienne cette levure.
-Ou bien, la levure type Saflager S-23 : Cette levure Allemande est très utilisée par les brasseurs en Europe pour créer des bières blondes comme les pils ou les lager, avec des notes fruitées.

Une fois que l’on a tous ses ingrédients, vous l’aurez compris, chaque étape et chaque ingrédient va conditionner le type de bière désiré.

Vous aimez ? N'hésitez pas à partager....