Côteaux Bourguignon Grange Ménard

Vous aimez ? N'hésitez pas à partager....

En préambule, nous dégustons les côteaux Bourguignons Grange Ménard millésime 2015. Nous allons voir comment il goute après 3 ans en cave…

Avis sur les Côteaux Bourguignon domaine de la Grange Ménard 2015

Côteaux Bourguignons Domaine de la Grange Ménard

Tout d’abord, cette dégustation des Côteaux Bourguignons Grange Ménard débute avec une très jolie couleur claire avec des reflets brillants.

Ensuite, un premier nez avec beaucoup de fraicheur, peu d’alcool. Les arômes évoluent très rapidement vers des notes de fourrure et de fruits noirs un peu plus murs (un peu grillotte).

Enfin, en bouche, une attaque épicée, notamment sur le poivre. Ce vin rouge léger a des tanins présents mais arrondis. Une toute petite pointe d’amertume en fin de bouche.

Pour conclure, c’est un vin simple sans complexité. Un 100% gamay, à déguster et apprécier avec une pizza, une salade composée ou encore un plat de pâtes. Il se mariera également très bien avec des viandes blanches et des fromages à pâte dure.

L’appellation Côteaux Bourguignons

Dégustation et avis Côteaux Bourguignon la Grange Ménard 2015Quelques mots tout de même sur cette appellation très récente. En effet, elle a vu le jour en 2012 et remplace celles de Bourgogne Grand Ordinaire & Ordinaire qui existaient depuis 1937. Nous pouvons aisément comprendre que ce changement a été imaginé pour donner un petit coup de neuf à ces AOC aux noms peu valorisants et pas très sexy.

Plutôt réussi je trouve car finalement dans l’esprit du consommateur, d’une part c’est nouveau et d’autre part, c’est plus qualitatif de boire des Côteaux Bourguignons plutôt qu’un Bourgogne Ordinaire.

Pour finir avec les Côteaux Bourguignons, il me semble important de préciser où ils sont produits.

En bourgogne (jusqu’ici tout est normal) dans les départements suivants :

  •         Yonne (89)
  •         Côte d’Or (21)
  •         Saône et Loire (71)

Mais aussi dans le Rhône (69) … et là nous ne sommes plus en Bourgogne. C’est d’ailleurs le cas du vin rouge commenté aujourd’hui.

Absolument rien de logique me direz-vous et vous aurez raison. Ceci est simplement du au fait qu’il y a une différence entre le découpage administratif et viticole. Mais ça, c’est le boulot de l’INAO… Il y a d’autres exemples de ce type qui concernent d’autres appellations.

En attendant… je vous souhaite une belle dégustation !

Mina,

Vous aimez ? N'hésitez pas à partager....

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *