Comment déguster le vin

  • Carnet de dégustation de vin: Carnet d'oenologie | 100 fiches de dégustation à remplir | Pour tous les amateurs de bon vins
    5,99 €
  • VINitiation - carnet de dégustation de vins: guide pratique de dégustation et d’Œnologie + 100 fiches d'entraînement
    10,99 €
  • Quels facteurs peuvent influencer vos sens ?
  • Quelles sont les bases de la dégustation ?
  • Quels sont les grandes lignes pour des accords mets et vins réussis ?

Autant de questions auxquelles nous allons tenter de répondre et ainsi vous initier à la dégustation du vin…

L’initiation à la dégustation et le matériel : L’importance des conditions de dégustation du vin

Tout d’abord l’ambiance dans laquelle vous dégustez. Avant même de déguster votre vin, il est important de savoir que de nombreux facteurs vont influencer votre ressenti. Les odeurs, tout comme la décoration (couleurs vives ou plutôt pastels), l’environnement (bruyant ou calme), mais aussi la lumière (tamisée ou puissante). Enfin, dégustez-vous en mangeant ? seul ou en bonne compagnie? A quelle heure dégustez-vous ? Pour une dégustation, préférez la fin de matinée, lorsque votre appétit s’aiguise et que vos papilles sont en éveil…

Donc, autant vous dire que l’œnologie est quelque chose de très subjectif et personnel….

Le verre que vous utilisez aura également sont importance.

Comment déguster un vin : Quelques informations préalables

Objectif de la dégustation

En premier lieu, déguster se fait en fonction d’un objectif:

  • Référencement d’une nouvelle cuvée pour un professionnel (sommelier par exemple)
  • Vérification qu’une bouteille est toujours bonne
  • Recherche d’accords avec des mets / plats (ce qui nous intéressera le plus ici, évidemment!)

Lorsque vous dégustez, « écoutez » le vin

Ensuite, à chaque gorgée, il vous faudra “écouter” le produit : Il va vous donner de nombreuses informations et ainsi, vous n’aurez plus qu’à prendre celles qui vous intéressent et qui vous permettront d’atteindre votre objectif. En effet, vous devrez analyser (et décortiquer) la perception que le vin vous procure en bouche. Avez vous déjà écouté attentivement une musique et essayé d’isoler chacun des instruments qui composent la mélodie ? C’est pareil pour le vin sauf que vous sollicitez votre palais et non pas vos oreilles…

La dégustation du vin et la mémoire

Chacune de vos dégustations va enrichir votre base de données olfactive et gustative. En effet, les nouvelles saveurs et les nouveaux arômes seront enregistrés par votre cerveau. Ainsi, vous serez automatiquement capable de les identifier si vous les rencontrez lors d’une future dégustation. Eh oui, boire du vin serait donc bon pour la mémoire (encore un peu et je vais vous dire que nous avons trouvé le remède contre Alzheimer ! ;-))

Article qui pourrait vous intéresser :  Saint Véran domaine de Poncetys : notre avis

Les phases de la dégustation du vin et la mobilisation de vos sens

L’objectif de cette page est de vous expliquer les phases de la dégustation le plus simplement possible. Après, il vous faudra de l’entrainement. C’est de cette façon que vous alimenterez votre base de données interne… comme les Nez pour les créateurs de parfums.

L’œil : l’analyse visuelle du vin

Une première analyse visuel du nectar dans votre verre vous donnera une indication sur son âge, sa teneur en alcool. En effet, vous pourrez constater qu’un vin riche en alcool “accroche” les parois de votre verre. C’est ce que l’on appelle la jambe du vin. Cela dit, ce n’est pas le point essentiel pour tout amateur qui cherche à faire un accord avec un plat. En effet, nous partirons, ici, du principe que nous sommes des dégustateurs amateurs et non pas des professionnels recherchant à référencer un vin…

Le nez : l’analyse olfactive

Nous allons maintenant entrer dans le vif du sujet. L’analyse olfactive est essentielle et va se dérouler en deux (voire trois) temps:

  • Tout d’abord, le 1er nez qui va permettre de qualifier l’intensité de la cuvée dégustée. Les arômes que je perçois sont-ils puissants ou discrets ? Est ce que je sens seulement un ou deux arômes ou plus ? le vin dans ce cas sera qualifier de complexe…
  • Ensuite, le 2nd nez que vous pourrez analyser après avoir aérer le vin. Pour cela, faites-le tourner lentement dans votre verre. Répétez l’analyse du premier nez et écoutez le vin. L’aération va accentuer et ouvrir les arômes du vin.
  • Éventuellement, le 3ème nez qui intervient en fin de dégustation lorsque votre verre est vide. Il ne reste alors que quelques gouttes du noble breuvage. Cette étape vous donnera une indication, notamment, sur la façon dont va évoluer le produit.

La bouche : l’analyse gustative, la dernière phase de la dégustation du vin

En bouche, la dégustation va permettre de décortiquer et classer toutes les saveurs que vous allez ressentir.

  • Les arômes du vin (fruits, fleurs, animal, sous-bois, empyreumatiques (fumé, grillé, goudron) et bien d’autres encore… Quel(s) fruit(s) retrouvez vous ? fruits rouge, à chair blanche, exotique ? la sensation que vous avez est-elle celle de fruits frais ou cuits, mûrs, confiturés ? Idem pour les fleurs. Quelle parfum de fleurs reconnaissez vous ? Pour les saveurs dites “animal”, peut être sentez vous du cuire ?
  • Son acidité : C’est cet élément qui vous donnera une sensation de fraîcheur plus ou moins intense
  • Les tanins : Ceci n’est valable que pour les vins rouges : Ils caractérisent la structure du vin (son squelette) et son potentiel de garde. Des tannins trop jeunes ou trop présents vous laisseront une sensation d’assèchement en bouche. C’est ce que l’on appelle l’astringence. Si vous avez encore un doute sur ce qu’est précisément l’astringence, vous pouvez croquer dans un pépin de raisin. La sécheresse gustative induite correspond à l’astringence.
  • Le moelleux: Il est constitué du duo alcool et sucre. Le dosage caractérisera le vin de “rond” ou “doux”…
  • Alcool : Nous parlons alors de la puissance du vin.
Article qui pourrait vous intéresser :  Meilleur vin rouge du monde : on vous en parle !

Comme déjà évoqué la dégustation est très personnelle. Vous pourrez apprécier un vin que votre voisin, lui, n’aimera pas (ou moins).

Pourquoi ? car nous aimons un vin lorsque que nous le trouvons équilibré. Concrètement, l’équilibre c’est l’harmonie entre l’acidité, les tanins, le moelleux et l’alcool (hors tanins, si nous parlons d’un vin blanc).

Allez plus loin en prenant des cours

Ces quelques lignes œnologiques n’ont évidemment pas vocation à faire de vous des sommeliers professionnels. Cependant si ce sujet vous intéresse et que vous souhaitez prendre des cours de dégustation, vous pouvez chercher des sites qui proposent des initiations à la dégustation ainsi que des formations plus poussées.

Comment faire des accords mets et vins ?

Il serait très audacieux d’avancer qu’après avoir lu ces quelques lignes, vous saurez choisir le vin parfait pour accompagner un plat. En effet, nous parlons là d’un métier à part entière : celui de sommelier. Cependant, il y a quelques règles qui pourront vous aider à faire des accords mets et vins. Une fois les principes de base intégrés, une autre règle s’imposera naturellement à vous : Entrainez-vous ! Dégustez ! Dégustez ! Eh oui, vous devrez tester, goûter, déguster et déguster encore.

Un autre conseil sera de noter tous les accords plat(s) et vin(s) que vous jugerez intéressants et réussis. Vous pourrez ainsi vous constituer une jolie base de données dans laquelle piocher.

Les principes de base pour réussir vos accords mets et vins

-L’acidité contrebalance le gras et l’onctuosité. Pour imager mes propos, sur un plat un peu lourd, choisissez un vin d’une belle acidité afin de lui donner du peps.

-A l’inverse, sur une cuisine légère (entendez par là moins grasse), optez pour un vin plus riche et donc plus sur l’alcool.

A noter que le gras peut provenir de la préparation (des ajouts de matières grasses dans la préparation) mais également du produit en lui-même (des rillettes par exemple !)

– Enfin, accordez des plats intenses (bien présents en bouche) avec des vins puissants (tanniques). A l’inverse des plats de plus faible intensité avec des vins plus légers.

Maintenant, il ne vous reste plus qu’à vous entrainer…Soyeux curieux et n’hésitez pas à déguster en même temps 2 ou 3 vins différents (3 blancs de différentes régions par exemple). Vous comprendrez ainsi beaucoup mieux ces notions d’acidité et d’alcool…

Je terminerai simplement par une citation qui résume bien la finalité de la dégustation et de l’œnologie. En effet, nous dégustons pour nous souvenir et ainsi nous constituer toute une palette d’arômes et de saveurs…

“Boire c’est pour oublier, Déguster c’est pour se souvenir…”

Bonne dégustation !

https://www.youtube.com/watch?v=0rKCoK6xqlk

Prendre un cours d’œnologie pour devenir un expert en vin

Déguster le vin est tout un art, et il est très prisé en France, où le vin est présent partout, parce que les vignes poussent dans presque toutes les régions. Mais cela ne s’improvise pas, et tout le monde ne peut pas du jour au lendemain savoir apprécier entièrement un vin. D’où qu’il provienne, il a des particularités, une saveur spécifique, des qualités olfactives particulières… De plus, il y a tout un vocabulaire à acquérir, lorsque l’on souhaite parler de vin, tout en apprenant à le déguster. Pour parvenir à maîtriser ce vocabulaire et à apprendre à déguster le vin, il faut faire appel à un professionnel en la matière. On peut donc prendre un cours d’oenologie pour devenir un expert en vin et épater ses amis, par la suite, quand on leur servira à table un millésime d’exception et que l’on saura leur expliquer pourquoi il est si particulier. 

Article qui pourrait vous intéresser :  Le vin rouge grand cru de Bordeaux : devenez un connaisseur

On saura faire la différence très facilement entre un cépage et un autre, entre une appellation d’origine contrôlée et sa voisine. On trouve ce type de cours d’œnologie un peu partout en France, alors il suffit de regarder sur internet pour voir s’il n’y en a pas un à proximité de chez soi, pour devenir un jour un véritable expert en vin.

  • Lot de 10 sacs à vin en toile de jute avec étiquettes pour dégustation de vin à l'aveugle, en toile de jute numérotée pour bouteille de verre, cadeau pour Noël, fête de mariage
    Durable, lavable, réutilisable – Ces sacs à vin en toile de jute avec cordon de serrage sont fabriqués en polyester mélangé de fibre de jute naturelle, plus durable et adorable que le tissu en toile de jute rustique, vintage et élégant. Sacs à vin numérotés avec 10 étiquettes et ficelle de jute – Ces sacs à vin numérotés de 1 à 10 sont avec des étiquettes en papier kraft de qualité et une ficelle de jute, parfaits pour les fêtes de dégustation de vin, jeux de dégustation de vin aveugle, décoration de table de mariage. Facile à ouvrir et à fermer : le cordon en jute naturel rend les sacs de bouteilles de vin en toile de jute plus faciles à fermer et à ouvrir, la façon unique d'emballer des bouteilles de verre à vin ou d'autres cadeaux de forme longue ou haute. Belle taille – 36 cm (longueur) x 16 cm (largeur), s'adapte à la plupart des bouteilles de vin et de champagne standard de 750 ml. Sacs à bouteilles polyvalents en verre - Ces sacs cadeaux numérotés en toile de jute décorent joliment et protègent de la poussière en même temps. Idéal pour dégustation de vin, décoration de fête de mariage, emballage de cadeaux, décoration de vacances comme Noël, etc.
    27,25 €
  • 6 Verres de dégustation INAO - Cristallin transparent
    6 verres de dégustation INAO en cristallin sans plomb d'une grande pureté permettant l'observation parfaite de la robe du vin. Jambe fine et élégante associant esthétique et équilibre. Bord fin, doux aux lèvres. Contenance : 21 cl Hauteur : 15,6 cm Diamètre : 6,5 cm
    32,06 €